Blender à l’honneur sur France Television


En cette période de fin d’année, les chaînes de télé rivalisent de créativité dans les spots de Noël. La palme revient sans aucun doute à France Television qui a fait appel à la société 17mars pour produire un remarquable spot en 3D quasiment exclusivement réalisé sous Blender avec la complicité de votre Elephormateur Mickaël Guédon. Interview.Auteur chez Elephorm d’une formation Blender complète en deux volumes, Mickaël Guédon sort épuisé mais ravi d’une production marathon du spot de Noël de France Television. Pour ceux qui ne l’aurait pas encore vu :

 

Quel est votre état d’esprit à l’approche de la diffusion grand public de ce spot à la télé ?
Mickael Guédon : Je suis évidemment très fier du résultat, nous avons très bien travaillé, l’équipe a été efficace et soudée.

Quel a été votre rôle dans l’équipe qui a réalisé ce spot ?
J’ai un peu touché à tout. Tout ce qui a été mise en place dès le début du projet, la mise à jour des personnages de l’ancienne version, la création des accessoires, des décors, plein de petites choses. J’ai également une très bonne connaissance technique de Blender, et encore plus spécifiquement avec la dernière version, donc j’ai pu aider mes partenaires à ce niveau là.

Quels sont les atouts de Blender pour cette réalisation ?
Blender est un logiciel gratuit et performant, c’est déjà un premier point important, pour des individus ou les petites entreprises qui ne peuvent pas de payer le luxe d’acheter des licences souvent très chères. De plus, il est multi-plateforme et le fait très bien. C’est à dire que quelque soit le système d’exploitation, il fonctionnera strictement de la même manière sur tous. Par exemple j’ai travaillé en première phase sur des Macintosh, et par la suite j’ai continué à travailler sur une machine Linux. Pendant ce temps là, l’animateur principal travaillait depuis chez lui sur l’animation avec une machine Windows. Énorme flexibilité donc. Enfin, la réalisation de rendu stylisés est très simple et rapide avec le moteur de rendu interne, ce qui nous a permis de bénéficier de minimiser au maximum nos temps de rendu.

Par rapport à la formation, quels sont les fonctionnalités (outils) les plus utilisés ?
C’est difficile d’en sortir du lot, mais disons que principalement dans ce genre de résultat stylisé, la gestion des passes multiples et complète est un atout majeur. Les systèmes nodaux, de matériaux ou de composition, est également quelque chose d’important. Tout cela apporte, encore une fois, une très grande flexibilité.

Est-ce que cela signifie que Blender a pris ses lettres de noblesse ? Qu’il entre dans la cour des grands logiciels 3D ?
Je ne prétends pas changer le cours des choses avec cette réalisation, mais c’est certain que depuis peu l’écosystème des petites entreprises de production est en train d’ouvrir les yeux quant à ce qu’on peut faire avec. Cela va de pair avec l’ensemble de la communauté professionnelle de Blender, qui devient elle aussi plus mâture. Je pense qu’il faudra à l’avenir de plus en plus compter avec.

Quels autres logiciels ont été utilisés ?
Pour toute la 3D c’est Blender qui a été utilisé. Une petite partie de Blender a été utilisée pour la post-production, mais majoritairement les logiciels After Effects et Nuke ont pris le relais à ce niveau. Photoshop, Illustrator et The GIMP ont été utilisés pour les textures.

 

Joyeux Noël 😀

Ils sont 2 commentaires

Ajoutez votre commentaire

+ Laissez un commentaire