Comparatif des logiciels de retouche d’image et de traitement photographique 2012


Le choix du bon logiciel de traitement est souvent épineux ! Cette page dresse un comparatif entre les principaux logiciels de traitement de l’image. N’hésitez pas à commenter cet article et à ajouter vos propres remarques. Nous en tiendrons compte dans la rédaction de ce billet.

 

Photoshop Elements 10

  • Destination : Il est plutôt axé grand public, même si c’est un outil qui peut tout à fait satisfaire des exigences professionnelles.
  • Point-fort : Il fait presque aussi bien que son grand frère pour un prix beaucoup plus sage et une convivialité d’usage intéressante pour les débutants. C’est un outil réputé puissant et simple.
  • Limitation : Par rapport à Photoshop, Photoshop Elements dispose de petites limitations, comme quelques impossibilités dans la gestion avancée de la couleur des outils évolués de Photoshop ou des smarts objects. Si vous êtes habitué à Adobe Photoshop, la méthode de travail est plus assistée et donc plus déroutante. Soyons honnête toutefois : c’est une application à conseiller si vous voulez vous initiez à la « retouche » photo de façon tout à fait efficace et à moindre frais.
  • Choisissez au mieux votre formation sur la page Elephorm « Comment choisir sa formation Photoshop« 

    Formation Photoshop

    Photoshop CS6

  • Destination : Graphiste et photographes professionnels
  • Ce qu’il n’est pas : un logiciel qui gère un workflow photographique (plus prosaïquement, énormément de photos à la fois). Un logiciel de mise en page ou de conception vectorielle (préférez alors respectivement InDesign ou Illustrator)
  • Point-fort : Puissance, fiabilité et excellente intégration dans une suite créative puissante
  • Limitation : Son coté usine à gaz peut rebuter…Son prix également !
  • Choisissez au mieux votre formation sur la page Elephorm « Comment choisir sa formation Photoshop« 

    Formation Lightroom

    Lightroom 4

  • Destination : Photographe amateurs avertis et professionnels. C’est un outil tout particulièrement destiné pour gérer un catalogue d’image ou un workflow photographique, de la prise de vue à l’export papier ou web en passant par le classement et bien entendu des possibilités très étendues d’étalonnage de vos images RAW et Jpeg.
  • Ce qu’il n’est pas : un logiciel pour traiter peu d’image à la fois ou d’appliquer beaucoup d’effet ou de mentions textes. l’intérêt de Lightroom est la gestion de flux pour une orientation plutôt photographique.
  • Point-fort : Excellente gestion des mots clefs et toute la puissance de la CS en embuscade (avec Photoshop au premier plan)
  • Limitation : pas de masque, pas de gestion du texte ni des calques (mais ce n’est pas non plus ce que l’on demande à un tel outil).
  • Formez-vous à Lightroom avec Elephorm : Apprendre Adobe – Tutoriel Photoshop Lightroom 2


    Aperture 3

  • Destination : Photographe amateurs et professionnels. C’est également un outil de traitement d’un workflow photographique avec des possibilités très étendues pour les exports multimédias.
  • Ce qu’il n’est pas : Tout, comme LR, Aperture est un logiciel pour traiter beaucoup d’images à la fois. L’intérêt de Lightroom est la gestion de flux pour une orientation plutôt photographique.
  • Point-fort : Des facultés puissantes de géolocalisation, reconnaissance des visages, Une excellente intégration dans la suite Ilife qui lui donne une puissance incomparable. Un rendu photographique réputé meilleur surtout concernant la gestion des RAW.
  • Limitation : Mac seulement
  • Formez-vous à Aperture avec Elephorm : Apprendre Aperture 3 – Tutoriel Aperture 3

Gimp

  • Destination : Fondamentalement la même que Photoshop. Gimp est utilisé par nombre de professionnels qui l’utilisent dans leur production. C’est un outil puissant et dont l’utilisation est très bien documentée sur la toile.
  • Point-fort : Outil open-source (gratuit) qui dispose d’une communauté internationale et bien établie. Possibilité d’ajouts de greffons qui donne des possibilités par fois supérieure à Adobe.Compatible Linux. Peut fonctionner à partir de certaines clef USB
  • Limitation : échappe à la logique globale Adobe en ce qui concerne les méthodes de travail (ce qui peut également être un avantage). Gère mal de CMJN ou les fichiers RAW. Gimp s’interfacera mal cependant avec des logiciels comme Lightroom et son format natif ne sera pas reconnu par les applications de la Créative Suite.
  • Formez-vous à Aperture avec Elephorm : Apprendre Gimp 2.6 – Formation Gimp complète par Tutoriel vidéo

Core Painter 12
Corel est l’un des seuls éditeur à pouvoir concurrencer sérieusement Adobe Photoshop, on regrette que sa popularité ne soit pas au niveau de Photoshop car le logiciel est excellent. Sa spécialité la peinture numérique avec de nombreuses brosses.

 

 

+ Pas de commentaire

Ajoutez votre commentaire