Page « Error 500 » – Solutions pour votre CMS


Error-500

Si vous avez fait une mise à jour sur votre site préféré, ajouté un plugin sur votre CMS ou si vous êtes tombé sous le coup de l’implacable loi de Murphy, vous avez probablement rencontré cette erreur…Que faire alors ? Ayant été moi même dans ce genre de situation, je vais tâcher de vous communiqué mon expérience rassemblée nuitamment ces derniers jours.

C’est en effet sur un de mes blogs gérés par WordPress que j’ai rencontré cette erreur après l’avoir upgradé en 2.8. Sachant le problème relativement extérieur à ce blog qui tournait bien jusqu’alors, j’ai commencé par téléphoner à la hotline de mon hébergeur (dont je tairais le nom par respect) et qui m’a proposé de modifier le core de WordPress pour résoudre l’erreur (sic), de changer de solution en passant d’un serveur mutualisé, à un serveur dédié (humm !) ou de faire appel à une société extérieure pour résoudre mon problème (re sic!).

J’ai finalement trouvé sur la toile des astuces dont je n’ai pas (du tout) la primeur, mais dont je rassemble sur ce billet les divers éléments glanés.

1/ Commencer par désactiver tous les plugins de votre CMS (dans le cadre d’un CMS)

2/ Récupérer votre fichier .htaccess (fichier de configuration pour votre serveur) qui se trouve normalement à la racine de votre site. Si vous ne pouvez pas le trouver, il faudra probablement demander à votre logiciel FTP de vous afficher les fichiers masqués (dans Filezilla, il faut sélectionner « Forcer l’affichage des fichiers cachés » dans le menu Serveur) . Ouvrez le dans Blocnote, Textpad (mais pas dans word !) et ajoutez les termes suivants :
AddType x-mapp-php5 .php
AddHandler x-mapp-php5 .php

3/ Publier à nouveau le fichier en écrasant l’ancien. Il arrive fréquemment dans le cas de WordPress, que le CMS réécrive ce fichier et supprime votre belle modification. Khaya studio propose intelligemment de faire un CHMOD 444 sur votre fichier, ce qui en langage non « geek » signifie que vous permettez au propriétaire, au groupe, et à vous même de voir le document, mais que vous interdisez la modification, ou la suppression. On peut le faire aisément sur Filezilla par exemple, en cliquant droit sur le fichier sur le site distant et en sélectionnant « autorisation du fichier », puis 444 dans la valeur numérique

4/ Certains autres sites proposent également de créer un fichier nommé php.ini (toujours avec Blocnote, Textpad, etc.) et d’indiquer
memory = 20MB
Poster alors le fichier nouvellement constitué dans le répertoire wp-admin de WordPress, et à la racine du site

4/  Réactiver un par un les plugins de votre CMS et vérifier entre chaque activation si votre site marche bien, ou si votre admin est toujours accessible.

A noter que ce problème arrive principalement avec l’herbergeur 1&1 (chez qui je suis pourant, et dont je loue l’efficacité technique lorsque j’en ai eu besoin, mais qui pourrait faire une effort sur ce point tout de même)

Bon CMS à tous !

Ils sont 3 commentaires

Ajoutez votre commentaire
  1. 1
    Agence web alsace

    C’est avec surprise que j’ai découvert un lien pointant vers mon site depuis ELEPHORM, mieux vaut tard que jamais alors je tenais à vous remercier d’avoir cité Khaya Studio.
    Longue vie à votre blog.

    Patrick .F

+ Laissez un commentaire