Interview de l’Elephormateur Alexis Martinez (formateur After Effects)


elephormateur sur After Effects Alexis Martinez

elephormateur sur After Effects Alexis Martinez

Bonjour Alexis,

Vous êtes un professionnel dans le domaine de l’habillage télé et du compositing vidéo avec Adobe After Effects. Quel est votre parcours ? Pourriez-vous caractériser votre métier et votre expertise ?

Je me destinais au départ à la géologie… mais à force de m’acharner dans Fantavision sur Amiga Commodore et après une année de pratique intensive des outils de graphisme en autodidacte, j’ai intégré le groupe Transatlantic. Environ 7 ans plus tard, j’ai créé ma propre structure de post-production, le studio graphique Seed Factory. Aujourd’hui et après 3 ans d’activité au sein de Seed factory, je suis plutôt polyvalent étant donné que je gère chaque projet de la proposition d’un concept storyboardé à son élaboration. J’interviens essentiellement pour de l’habillage télé (documentaire, émission, …), de la publicité, et de l’institutionnel.

Dans quelles sociétés intervenez-vous ?

Ma société dispose de tous les outils de post-production liés au graphisme et au compositing, il est donc rare que j’intervienne dans des sociétés en tant que Freelance. Chaque projet que l’on me confie est géré en interne de A à Z. Je travaille pour des chaînes de télévision, des sociétés de production, des société qui veulent communiquer en interne, etc…

Avec quels outils informatiques travaillez-vous, quels sont vos favoris ?

Suivant les projets sur lesquels je travaille, suivant leur complexité, je peux avoir besoin d’After Effects pour tout ce qui touche à l’animation et au compositing, Photoshop et Illustrator pour la création et le traitement d’éléments fixes, ainsi que 3DSMax pour tout ce qui touche à la 3D. Il est rare que j’utilise d’autres logiciels, ou alors véritablement pour une occasion précise comme la simulation de fluide par exemple. Ils sont complémentaires et me permettent de donner vie aux idées qui me trottent dans la tête.

Pouvez vous nous indiquer comment vous partagez votre temps entre la formation et la production ?

Ma société de post-production me prend à l’heure actuelle environ 75% de mon temps. Le reste, je le consacre à la formation. C’est très important pour moi de garder la majorité de mon temps le nez dans des projets. La plupart des productions sur lesquelles je travaille, du moins des adaptations, me servent de support pour mes cours, ce qui permet aux élèves d’apprendre sur des exemples concrets directement issus de productions. Au delà du plaisir de transmettre une passion et un outil de travail, être formateur me permet également de me remettre en question régulièrement et de me tenir à jour à travers les interrogations de mes élèves.

Formation After Effects CS4 - Les Fondamentaux Elephorm

Formation After Effects CS4 - Les Fondamentaux Elephorm

Vous êtes l’auteur de deux formations en vidéo sur After Effects chez Elephorm intitulées « Apprendre After Effects CS4, Les fondamentaux » et « Apprendre After Effects CS4, Techniques avancées », deux volumes complémentaires. Quelle a été votre approche ?

L’idée est d’initier toute personne désireuse de se lancer dans l’animation et le compositing, et de montrer les aspects les plus importants du logiciel avec des exercices graphiques qui s’apparentent à de vraies petites productions. Expliquer un effet ou un outil n’a d’intérêt que s’il est intégré au milieu d’autres notions pour en tirer tous les bénéfices. C’est pourquoi la majorité des exercices sont expliqués de l’importation des médias au rendu final.

Ces formations After Effects CS4 sont-elles destinées à un niveau débutant/intermédiaire ou/et sont-elles adaptées à un niveau professionnel ?

Ces formations After Effects s’adressent aux deux : un débutant pourra apprendre à manipuler After Effects, tandis qu’un professionnel découvrira un aspect particulier du logiciel et/ou approfondira certaines de ses connaissances.

Le deuxième volume de formation « After Effects, Techniques avancées » est tout de même destiné à des personnes ayant déjà des connaissances sur After Effects, ou ayant suivi le premier volume dédié à l’initiation. Certains principes du logiciel, comme l’utilisation de masques, n’y sont pas détaillés car considérés comme acquis à ce niveau de l’apprentissage.

Un apprenant souhaitant s’initier à After Effects peut-t’il prendre en main le logiciel avec vos formations sans aide extérieure ?

Ces formations sont conçues pour se former de manière autonome et à son rythme. Nul besoin d’aide extérieure: vous êtes dans les conditions d’une formation comme dans un centre de formation. Vous suivez les explications, les visionnez autant de fois que vous le souhaitez, et expérimentez dans After Effects, grâce aux fichiers des exercices fournis, pour mettre en pratique chaque leçon. C’est votre formation, elle s’adapte à vos besoins.

Quels sont les logiciels incontournables autour du compositing actuellement ? After Effects se suffit-il à lui-même ?

After Effects est un petit peu unique dans le sens où il est à la fois polyvalent et très complet : polyvalent car il permet de faire à la fois de l’habillage mais aussi du compositing, et complet car chacun de ces aspects dispose d’une multitude d’outils tous plus puissants les uns que les autres.
Pour faire simple, mettre un graphiste devant After Effects, c’est un peu comme donner un couteau suisse à Mac Gyver… les possibilités sont infinies !

Qu’attendez-vous le plus comme nouveauté chez les éditeurs informatiques, en particulier avec Adobe After Effects CS5 ?

Il y a tellement de choses qu’un graphiste souhaite, que les développeurs d’After Effects ont du souci à se faire :-).
On sait déjà que la version CS5 d’After Effects ne tournera que sur un système 64 bits.
Nous sommes en période de fêtes, alors cher Papa Noël, j’aimerais (je précise que j’ai été très sage cette année…) :
– que l’intégration d’éléments 3D dans After Effects soit plus poussée (l’option Live Photoshop 3D reste très limitée et demande beaucoup de ressources)
– que la puissance des machines soit mieux exploitée au niveau des cœurs des processeurs. Le multitraitement reste parfois un vrai mystère… On est obligé de passer par Nucléo de Gridiron Software par exemple pour exploiter pleinement les ressources du système.
– qu’il soit un jour possible d’intervenir dans la fenêtre de l’organigramme des compositions, à l’image du batch du Flame ou comme dans Shake. Pouvoir placer des nodes et tracer ses connections est un gain de temps considérable et un réel atout pour optimiser son travail.

Pour en savoir plus sur vous, avez-vous un site Web, un blog ou toute autre source d’information dédiée ?

Le site de ma société, montre une partie des travaux réalisés par le studio graphique : www.seed-factory.fr

+ Pas de commentaire

Ajoutez votre commentaire