Le bokeh


bokeh-nadine-court

Comme lors des  mois précédents, VirusPhoto.com joint l’utile à l’agréable en vous proposant de gagner des formations Elephorm à l’occasion d’un concours.  Vous pouviez participez à ce concours jusqu’au 15 juin 2009 à minuit. D’autres concours suivront qui vous permettront de perfectionner votre pratique de la photographie tout en gagnant (selon votre talent) des lots intéressants.

Ce mois-ci est dédié au Bokeh . Mais qu’est-ce que le bokeh ?…Découvrez le dans le corps de cet article.

Le Bokeh

(qu’il faut prononcer bouquet)

Tout d’abord un terme de plus en plus à la mode depuis 15 ans,  qui évoque étymologiquement l’art de la gravure sur bois au japon. « Le terme vient du mot japonais bokashi qui désigne la notion de gradation de teintes dans la gravure japonaise traditionnelle. Il est très difficile d’obtenir de belles gradations dans la gravure sur bois traditionnelle. Les Japonais qui aiment les choses raffinées en toutes circonstances attachent du prix à ce que le graveur soit capable de rendre une belle gradation d’image dans les procédés traditionnels » (Todd Belcher). Les bokashi les plus connus ont été fait par Hiroshige, un maître japonais du début du XIXe siècle.

Appliqué à la photographie, le bokeh évoque une gradation de densité entre des zones nettes et des zones floues.

Au milieu des coquelicots Douceur d'un soleil couchant

(Images d’illustratrion de nadine court . com – Photographe lifestyle)

La qualité du bokeh dépend de plusieurs paramètres :

D’une part de la conception de l’objectif : forme du diaphragme, la conception et le nombre de lamelles qui compose votre diaph.
« L
es plus grandes ouvertures permettent souvent les plus beaux bokeh grâce à l’aspect bien rond donné par le diaphragme et une transition plus franche avec la zone nette. Mais des objectifs de relative moins bonne qualité donneront des bokeh hexagonaux ou octogonaux, en fonction du nombre de lamelles qui forment le diaphragme de l’objectif. Plus le nombre de lamelles de diaphragme est élevé, plus le bokeh a de chance d’être rond, rendant ainsi le flou d’arrière-plan plus esthétique » (Wikipédia).

D’une autre part de la taille de votre capteur : les capteurs full frame ont un avantage de ce coté car là.

En pratique, et très (très) schématiquement, le bokeh peut être obtenu avec un objectif (de préférence une focale fixe, mais ce n’est pas une obligation), à grande ouverture.

Je vous laisse avec un peu de lecture (en anglais) sur ce qu’est un beau bokeh :
http://www.kenrockwell.com/

Découvrez un comparatif des rendus selon différents objectifs sur :
http://www.rickdenney.com/

Quelques conseils en français sur ce même sujet :
http://forum.nikonpassion.com/

Maintenant à vos boitiers !…et choisissez bien vos cailloux !

+ Pas de commentaire

Ajoutez votre commentaire