Metal Hurlant Chronicles : Matthieu Misiraca, le directeur de la photographie.


Metal Hurlant Chronicles

Matthieu Misirica en plein tournage d’un épisode de Metal Hurlant Chronicles

C’est la bonne nouvelle télévisuelle de cet automne : la série Metal Hurlant Chronicles sera diffusée sur France 4 à partir du 3 novembre.  L’adaptation du magazine de science-fiction culte des Humanoïdes Associés débarque France avec un super casting devant et derrière la caméra ! En effet, le directeur de la photographie n’est autre que votre formateur Matthieu Misiraca, auteur de Techniques de Tournage et Lumière L’occasion d’en savoir un peu plus sur cette série.

Comment, quand, à commencer cette aventure ?
Matthieu Misiraca : On a commencé l’aventure il y a deux ans avec un pilote (qui fait parti de la saison 1) tournage sur Paris avec deux camera Red One le tournage a durée une semaine et a été utilisé pour vendre la série.

 

Tournage de Metal Hurlant Chronicles

Tournage de Metal Hurlant Chronicles

Quelles ont été vos sources d’inspirations ?
Je ne suis pas forcement un fan de la science Fiction, en revanche je suis fan des beaux décors et de belles histoires surtout quand les moyens techniques sont derrières. Pour ce qui est de l inspiration cela se fait essentiellement de ce qui se passe devant la camera en commençant par les décors accessoires et comédiens. Niveau comédien (Rutger Hauer, Michael Jay White, Kelly Brook, James Marsters, Joe Flanigan, Dominque Pinon, David Belle) ils vous donne le « la » ça inspire tout se suite, Il m’est donc difficile de m’inspirer avant le premier jour de tournage. En tout cas aujourd’hui j’ai fini le temps où je travaillais beaucoup en amont car cela ne me servait pas à grand chose.

Travailler sur la SF, est-ce que ça demande une vision particulière ?
NON ! a part que vous êtes souvent en présence de créature et de robots bizarre et …surtout… il ne faut pas avoir le mal de l espace ..

La série se déroule dans 6 mondes différents, avez-vous dû travailler sur six univers différents ?
Alors en effet 6 univers différents donc 6 ambiances et 6 décors totalement différents et oui encore une fois le mot décor revient sur le « devant de la scene » on peut être a la fois dans une cave comme dans un décor (véritable) de village médiévale en pleine nuit sous la neige. Certains décors ont été tourné en Roumanie,  pour les univers on était libre je dis libre car il n y avait pas un diffuseur quelconque derrière nous, pour nous rabâcher que c’est trop sombre trop clair trop jaune trop bleu etc etc … comme on en a en France pour les série TV ou téléfilm donc les parties pris sont pleinement assumé, imaginez donc que vous libérer un animal (enragé) de sa cage …

Quel matériel a été employé ? Quels softs ?
Tourné en RED ONE MX et RED EPIC et camera Phantom pour les ralentits à 500 ou 1000 images/seconde, etalonnage sur assimilate scratch en DPX effet speciaux chez Foret Bleue

Et maintenant ? Sur quels types de projets travaillez-vous ?
J’ai un long métrage qui sort au cinéma le 26 décembre prochain « Par amour » une ou plutôt des histoires d amour comme quoi le directeur photo est en mesure de s’adapter aux belles histoire et aux univers qu on lui propose. Sinon on devrait partir sur la saison deux de Metal hurlant Chronicles très prochainement et bien d’autres projets !

+ Pas de commentaire

Ajoutez votre commentaire